VICTOIRE ANNULEE

La ligue d’Alsace a décidé de faire rejouer la rencontre du 21 octobre contre Dossenheim, arrêtée à la 83ème minute après la grave blessure (fracture tibia, péroné), d'une joueuse de ce club

L'arbitre avait entériné la décision des deux coachs et des deux capitaines d'arrêter cette rencontre.

Wolxheim, avec fair play, ne chercha pas à reprendre la partie, bien qu'il aurait pu et (apparemment du) le faire, souhaitant montrer du respect à l'adversaire, en ne lui infligeant pas de finir une  rencontre après ce grave accident de jeu.

Cette décision avait donc été prise dans un grand esprit de convivialité sportive.

Quand à l'issue, plus que probable de la rencontre, j'ai du mal à comprendre ce qui motive une telle décision, Wolxheim menant 5 - 0 ... à 7 minutes  de la fin !

Il doit s'agir d'une sorte d'application à la lettre, voir à la virgule, d'une quelconque loi, qui ne peut aborder  tout les cas de figures possibles et dont seul un comité de sages, pourrait en dire "l'esprit",  et en tirer une décision empreinte de sagesse. Mais bon faut pas rêver, et essayons donc de voir par nous mêmes.

Car en tant que parent de joueuses et observateur attentif de la "chose footballistique," j'ai décider de faire quelques recherches pour calmer mon incompréhension et mon irritation sur l'annulation de ce match.

Avec l'aide de la "méga" bibliothèque que constitue internet et après quelques clics, j 'ai trouvé cet élément sur les lois du jeu, que je livre à votre sagacité.

 
 
Le manuscrit original des Laws of the Game de 1863, présenté au National Football Museum (en) de Manchester.

Les lois du jeu (en anglais : Laws of the Game), ou lois du football, est le nom donné aux règles du jeu du football.

Elles sont décidées et maintenues par le Conseil de l'association internationale de football (en anglais : International Football Association Board (IFAB)). La Fédération internationale de football association (FIFA), représentée au sein de l'IFAB à parité avec les représentants des quatre fédérations du Royaume-Uni, veille à leur application uniforme dans le monde et au niveau des différentes compétitions et catégories d'âge.

La dernière version des lois du jeu date de 20111. Elles précisent notamment le nombre de joueurs par équipe, la durée d'une rencontre, les dimensions du terrain et du ballon... en voici quelques extraits...

Le match se joue en deux périodes de 45 minutes chacune, à moins qu'une autre durée n'ait été convenue d’un commun accord entre l'arbitre et les deux équipes participantes. Les compétitions de jeunes (jusqu'aux moins de 16 ans) prévoient des durées plus courtes. La pause entre les deux périodes ne doit pas excéder 15 minutes.

Chaque période doit être prolongée pour récupérer tout le temps perdu occasionné par les remplacements, les conséquences des blessures, etc. La durée de la récupération des arrêts de jeu est à la discrétion de l’arbitre. Le règlement des compétitions peut prévoir de jouer une prolongation en cas d'égalité, uniquement pour les compétitions séniors. La prolongation se joue en deux mi-temps de 15 minutes maximum.

Un match commencé peut être définitivement arrêté à la discrétion de l'arbitre, en cas de circonstance particulière (intempéries, bagarres), ou bien après 45 minutes d'interruption.

Nous trouvons cela dans le condensé de la loi numéro 7 régissant le football. Le texte en marron pourrait concerner notre cas en "cherchant bien" peut être ?

Mais cela se complique si l'on va dans le développement de cette même loi 7... qui reprend les mêmes mots que le résumé mais le complète par la phrase en rouge :

Un match commencé peut être définitivement arrêté en cas de circonstance particulière (intempéries, bagarres ...). Cette interruption est à la discrétion de l'arbitre. Par ailleurs, si les périodes pendant lesquelles un match est momentanément arrêté dépassent 45 minutes (hors périodes de mi-temps), l'arbitre a également l'obligation d'interrompre définitivement le match1. Un match arrêté définitivement avant son terme doit être rejoué, sauf disposition contraire édictée dans le règlement de la compétition.

La rencontre Wolxheim - Dossenheim entrait t' elle  dans le cadre d'une disposition contraire au règlement ?

Là est la question !

Je ne le crois pas, et conclu donc au bien fondé (au sens "lettre" de la loi, où "couper un cheveu en quatre," où faire de la chirurgie esthétique aux c... des mouches pour être plus clair), de la décision de la Ligue, même si j'ai quelques difficultés à l'accepter.

En effet, l'esprit de cette même loi,  aux vues des pièces produites, aurait du inciter les membres du "Comité Théodule où Machin," si cher à De Gaulle, quand il raillait les procéduriers de tout poils, à aller dans le sens de l'arbitre, des deux coachs et des deux capitaines.

Eux, très humainement et logiquement, après 83 minutes, 5 - 0 pour une équipe, une joueuse gravement blessée pour l'autre équipe, avaient dit : " Stop on arrête les frais !!! 

Donc, il nous faudra rejouer le 22 février !!

Mais je continue de trouver complètement débile et relevant d'une bureaucratie tatillonne, complétement déconnectée du réel, cette décision.

Mais ce n'est que mon opinion et vous n'êtes pas obligés de me croire

Date de dernière mise à jour : 18/11/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site